$(document).ready(function(){ $(window).on('scroll', function () { var elmt = $('.from-left, .from-right'); var topImg = $('.from-left, .from-right').offset().top; var scroll = $(window).scrollTop(); $(elmt).each(function() { var topImg = $(this).offset().top - 300; if ( topImg < scroll ) { $(this).css("transform", "translate(0,0)"); $(this).css("opacity", "1"); }; }); }); });

Florence

Florence et les Médicis

Florence est indissociables des Médicis. 

Le fondateur de la dynastie est Cosme l'Ancien ( 1389-1464). Son père Giovanni avait crée la banque en 1397, qui deviendra vite la plus importante d'Europe. Il diversifie ses activités en faisant l'acquisition d'ateliers de laine à Florence, et devient bientôt le citoyen le plus riche de la république.

Détenteur de la puissance économique, Cosme va accroître par une politique habile de clientélisme son influence politique pour devenir le principal dirrigeant de la ville, qui reste une république.

Après Pierre le Goutteux, Laurent dit le Magnifique porte à son apogée l'influence des Médicis dans la république florentine. S'intéressant plus aux arts et au pouvoir qu'aux affaires, la puissance financière des Médicis décline quelque peu, mais le développement des activités artistiques donne à la cité tout le prestige qui demeure encore aujourd'hui. 

Après être chassé de la ville quelques années après la mort de Laurent, les Médicis reviennent à Florence, mais prennent le titre de duc en 1531, mettant fin à des dizaines d'années de république. Avec pas mal d'aléas, ils conserveront le pouvoir jusqu'au milieu du XVIIIème siècle, quand la dynastie s'éteindra faute d'héritier mâle. La dernière des Médicis fera don de tous les biens de la famille au duché de Toscane, à la condition que tout ce qui est à Florence y reste. Ce qui fut fait.

La dynastie des Médicis

​Le programme de visites

 

Le film (23')

 

Florence