Les RTT en marche

Bretagne sud - de Brest à Nantes

10 jours en Bretagne, de Brest à Nantes, en passant par la presqu'île de Crozon, les pointes du Van et du Raz, Audierne, Quimper, Concarneau, Pont-Aven, Lorient, le golfe du Morbihan et Vannes, Nantes. Voiture, marche à pied, et deux randos d'une vingtaine de kilomètres chacune.

Dimanche - Brest et Le Faou

Rapide visite de Brest avant de passer à la Halle des Sports de l'Université, où se déroule le Top 12 d'échecs.

De la ville ancienne il ne reste rien, la guerre a tout démoli. Il reste le château, bâtiment militaire qui abrite un musée, et qui offre une vue admirable sur la rade de Brest, principal port militaire français avec Toulon, Lorient et Cherbourg.
La ville moderne n'est pas désagréable, en plus je l'ai vue sous le soleil, mais ne présente pas plus de charme que ça pour le touriste.

Une heure suffira pour prendre la température du championnat échiquéen, et pour prendre les photos qui iront alimenter le site du club d'échecs de Bois-Colombes.

Le tourisme démarre maintenant, direction Le Faou. Ce petit village a beaucoup de caractère, avec de belles maisons anciennes aux pans de bois recouverts d'ardoises (ci-dessous à droite). Situé dans l'estuaire du Faou (2ème photo en partant de la droite), j'ai lu que le site prend beaucoup de caractère à marée haute. Pas de chance, elle était basse !

Presqu'île de Crozon

P 20180528 102954 vhdr auto 1Au milieu de la presqu'île, le village de Crozon est le noeud par lequel toutes les routes passent. Village tranquille au mois de mai, ce n'est pas le cas en haute saison, dit-on. 

Si les étoiles du Michelin étaient proportionnelles à la célèbrité, Camaret (photo de droite) en détiendrait le maximum grâce à son célébrissime curé. Mais ce joli port à sec à marée basse a gagné son étoile par son charme, sa tour Vauban à la forme inhabituelle, sa chapelle ND de Rocamadour (roch a ma dour, qui veut dire "roc au milieu des eaux, sanctuaire du 17ème s. qui doit son origine aux pélerinages de Rocamadour), son quartier St Thomas, aux vieilles maisons et galeries d'art, son port.  

Encore plus loin à l'ouest, les alignements de Lagatjar avec ses 143 menhirs sont là pour nous rappeler la longue histoire de l'homme: ils étaient là vers 3000 avant JC. Bon d'accord, ce n'est pas les pyramides d'Egypte ! Quand le site a été découvert au 19ème s., plus de 600 menhirs se dressaient. La raison? Mystère, une hypothèse vraisemblable serait que le site aurait été un observatoire astronomique.

P 20180528 114502 llToujours plus loin, c'est la pointe de Penhir, grandiose. D'abord la visite d'un site militaire allemand (ci-contre) visant à garder l'entrée de la rade Brest. On se promène dans l'ancien fort allemand, la vue est superbe, je ne sais s'ils en profitaient vraiment. Les menhirs semblaient pacifiques, il n'en est pas de même du fort, l'épaisseur du béton est impressionnante. Les hommes aiment bien se faire la guerre, toujours et partout, ça fait des héros qui donneront leur nom à des tas de rue, et aussi des musées pour qu'on se dise "plus jamais ça". Et ça recommence, et ça continuera jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de place pour les musées. Ou que l'homme se sera détruit, ce qui est plus probable !

Plus loin, c'est la pointe elle-même, qui se termine par trois énormes rochers isolés appelés les Tas de Pois. Une bonne heure de marche dans la lande fleurie, sur les falaises. Magnifique !

Retour à Camaret pour se diriger vers la pointe des Espagnols. C'est là que les espagnols eurent la drôle d'idée de débarquer il y a quelques siècles. La vue sur Brest et sa rade est somptueuse.

P 20180528 191742 vhdr onRapide arrêt à Roscanvel ensuite, au charmant petit port, puis direction Douarnenez, étape de la nuit. Le glorieux passé du port de pêche est derrière lui, mais l'activité de pêche et de conserverie est toujours présente (marque "Connétable" notamment). Mais le port n'est plus ce qu'il était, au point que la ville a eu la bonne idée de faire du port du Rhu un port musée. Une soixantaine de bateaux est amarrée, on se promène sur une marina pour les admirer et les visiter. Cela n'a pas pu être mon cas, étant arrivé trop tard. Le port actif est le port du Rosmeur (ci-contre), plein de charme, avec ses maisons colorées le long d'une anse très méditérranéenne. La soirée finira par des crêpes dans la vieille ville de Douarnenez, arrosées comme il se doit de la boisson pétillante aux pommes si chère aux bretons et aux normands.

De Douarnenez à Audierne par les pointes du Van et du Raz

Réveil matinal pour affronter les 22 km de rando qui doivent me permettre de découvrir les pointes de Van et du Raz. Le finistère en quelque sorte. Seulement c'est un déluge de pluie qui s'abat sur la région jusqu'à 11h. Tant pis pour la rando, je choisis de la remplacer par deux courtes balades ciblées sur chacune des deux pointes.

La pointe du Van donne sur la façade nord. La pluie a cessé, il fait doux, pas de vent. Mais parti depuis quelques minutes, le brouillard se lève, sans que j'ai pensé à apporter le couteau qui le coupe. C'est un paysage surréaliste qui se présente, un peu inquiétant, c'est à peine si on voit la mer au bas de la falaise. Les genets sont la lumière. Mais j'aurais vu la pointe du Van, peu après une chapelle St They, cachée dans la brûme.

P 20180529 103708 vhdr on P 20180529 111741 vhdr on P 20180529 123347 vhdr on P 20180529 122625 vhdr on P 20180529 124958 vhdr on
à la pointe du Van la pointe du Van sémaphore de la pointe du Raz la pointe du Raz ce que j'aurais pu voir

Une bonne heure de marche, puis direction la pointe du Raz. Le brouillard est encore plus fort, aucun rayon de soleil ne le traverse. Devant moi un couple s'arrête à un promontoir croyant qu'il était à la pointe. Il ne voit rien, et repart croyant donc que ce qu'il ne voyait pas était la pointe du Raz. Avec un peu de persévérance, il serait arrivé à ladite pointe, devinant ce que les célébrissimes images nous montrent, mais devinant seulement. 
J'aurais (entre)vu la pointe du Raz (ci-dessus). Pas 
plus.

Avant la pointe du Raz, la baie des Tépassés propose une immense plage encadrée par les falaises.

Direction donc Audierne, par le chemin des écoliers. Tout près, l'anse du Loch offre un joli jeu de lumière et un port bien calme.

Puis Saint-Tugen, avec sa chapelle dotée d'une imposante tour carrée. Au-dessus d'Audierne, Pont-Croix est un joli village au fond de l'estuaire du Goyen. Le village a longtemps vécu à l'ombre de son séminaire, déserté depuis longtemps, et maintenant enfin en rénovation. Il reste la très belle collégiale ND de Roscudon, où on remarque l'élégant porche du 14ème s., et quelques vieilles rues aux belles maisons anciennes. 

On pêchait beaucoup à Audierne. Moins aujourdhui, et les bateaux de plaisance ont remplacé les bons vieux chalutiers en bois aux couleurs vives. Le pittoresque n'y a pas vraiment gagné, mais les pêcheurs, ou ce qu'il en reste, oeuvrent sur des bateaux moins inconfortables et plus sécurisés. 

P 20180529 114503 vhdr on P 20180529 143413 vhdr on P 20180529 145138 vhdr on P 20180529 154335 vhdr on P 20180529 161938 vhdr on
baie des Trépassés anse du Loch maison à St Tugen bout de l'estuaire du Goyen Audierne

 

D'Audierne à Quimper par la côte

Cette jolie route est aussi appelée la route du Vent solaire
L'arrière-pays par ici est plat, la côte est plate, paradis des grandes plages de sable et de vagues, mais aussi de rochers et de ports.

Le premier sur le trajet est Pors-Poulhan, puis Penhors. Les plages sont multiples, on trouvera dans le film celles de Pors-Poulhan, de Plovan, et d'autres.

Après Plovan, quelques instants de mélancolie au vue des ruines de la chapelle de Languidou, oeuvre de la Révolution. La démolition, bien sûr, pas la chappelle.

Près de Saint-Vio, une belle ferme, puis le magnifique, et très érodé calvaire de la chapelle ND de Tronoen. Plus de cent personnages en pierre représentent la passion du Christ.

P 20180530 094739 vhdr auto P 20180530 100845 vhdr auto P 20180530 101847 vhdr auto P 20180530 104126 vhdr auto P 20180530 110936 vhdr auto
port de Penhors plage de Plovan chapelle de Languidou une ferme près de St Vio calvaire à ND de Troanen

Saint Guénolé est un long village cossu. On y remarque son charmant port de pêche, qui a la caractéristique maintenant rare de contenir des petits chalutiers comme on les aime, en bois et très colorés, et pas de marina avec ses voiliers aux couleurs fiscalement paradisiaques. J'y ai dégusté un sandwich au pain noir et à l'andouille.

En continuant vers le sud, les deux phares d'Eckmühl, l'ancien et le moderne, dominent la situation. Le moderne a été construit en 1897, et demande de grimper 290 marches pour en atteindre le sommet. Pas bien loin, l'ancien phare date de 1835. Il jouxte le sémaphore et la chapelle.

Quittant la côte, on rejoint Pont-l'Abbé, capitale du pays bigoudin. Port au bord de l'Odet, rivière qui passe aussi à Quimper, le château abrite la mairie, et aussi un intéressant musée bigoudin.

Il ne reste plus qu'à filer vers Quimper pour atteindre l'étape du jour. Jolie ville en vérité, l'Odet est surmonté d'une armée de passerelles du plus bel effet. La vieille ville au pied de la cathédrale St Corentin recèle des vieilles maisons à pans de bois admirables. Quartier piétonnier, il est très plaisant de s'y promener le nez en l'air.

P 20180530 124947 vhdr auto P 20180530 130107 vhdr auto P 20180530 133751 vhdr auto P 20180530 161534 vhdr auto P 20180530 162435 vhdr auto
port de Saint-Guénolé les deux phares d'Eckmühl château de Pont-l'Abbé Quimper - passerelles sur l'Odet Quimper - vieux quartiers

 

De Quimper à Lorient

A une vingtaine de kilomètres au sud de Quimper, Bénodet est un agréable port maritime et fuvial, l'Odet ayant l'idée de se jeter là dans la grande bleue. Le pittoresque n'est pas trop de mise ici, on y vient davantage pour les plages aux alentours.

Il n'en est pas de même pour Concarneau, célébrissime cité de Bretagne, grand port de pêche s'il en est, et remarquable aussi et surtout par sa ville close, entourée par la mer et protégée derrière ses remparts. Alors bon! c'est comme toutes les cités anciennes aux ruelles étroites et aux belles maisons en pierre et colombages, les habitants ont déserté, au profit des marchands de souvenirs et d'alimentation pour touristes. Mais se promener dans les ruelles et sur les remparts reste bien agréable, surtout en cette période de l'année peu riche en touristes.

P 20180531 094300 vhdr auto P 20180531 103154 vhdr auto P 20180531 111303 vhdr auto P 20180531 113420 vhdr auto P 20180531 120137 vhdr auto
Bénodet Concarneau visite du chalutier Herika rue Vauban à Concarneau vue des remparts

Pont-Aven, c'est les galettes et les peintres de l'école du même nom, qui n'est pas du reste tout à fait une école. Le site est beau, au bord de l'Aven, on comprend l'attraction des peintres. Et le musée est très plaisant.

Reste Lorient, étape de la soirée. Comme sa grande voisine Brest, Lorient a subi les foudres de la guerre, et a été démolli en quasi totalité. On est dont maintenant en présence d'une ville neuve, pas désagréable, mais peu suceptible de passionner le touriste amateur de vieilles pierres.

 

De Lorient à Vannes

Petit port de pêche entre mer et ria, Etel est un village pittoresque et une sympathique station balnéaire, pas trop gâchée par les installations touristiques. Etel est connu pour sa barre, non de céréales, mais de sable qui en fait un grand danger pour les marins. En 1958, Alain Bombard y essaya son nouveau radeau. Cela ne se passa pas comme il le voulut, et neuf sauveteurs périrent !!

On ne présente plus Carnac et ses exceptionnels alignements mégalithiques. Plus de 10 000 menhirs ont été recensés dans le Morbihan. A Carnac, on voit ceux de Mennec, Kermario, Mano et Kerlescan. La question demeure du pourquoi ces efforts immenses pour dresser toutes ces pierres entre 4500 et 2000 avant JC. Elle ne lasse pas de questionner le marcheur. 

P 20180601 101807 vhdr auto P 20180601 102326 vhdr auto P 20180601 113003 vhdr auto P 20180601 132041 vhdr auto P 20180601 132635 vhdr auto
port d'Etel rue principale d'Etel alignement de Mennec alignement de Kermario dolmen

La presqu'île de Quiberon, c'est tout plat. On y pénètre par l'isthme de Penthièvre, et la mer est à droite et à gauche. La ville de Quiberon est une agréable station balnéaire, totalement insupportable l'été à mon grè, mais au mois de mai, les plages sont tranquilles, on se gare, les restaurants et les bars ont le temps. Au bout de la promenade du bord de mer, après le port de pêche Julia, une bizarerie: le château Turpault. Il a été construit en 1904 par un filateur de Cholet, qui devait se la péter comme pas possible. Sur la pointe, tout près de l'eau, ce château fort caricature du style Violet-le-Duc se voit à mille lieues à la ronde !

Un petit tour à La Trinité-sur-Mer, avec des voiliers "en veux-tu en voilà" , puis c'est Auray,  jolie et vivante cité, avec des rues étroites et des maisons à colombages. Ce fut la dernière étape avant Vannes.

P 20180601 142802 vhdr auto P 20180601 145340 vhdr auto P 20180601 155738 vhdr auto P 20180601 155829 vhdr auto P 20180601 163327 vhdr auto
Quiberon - la promenade du bord de mer Quiberon - plus m'as-tu vu ... La Trinité-sur-Mer La Trinité-sur-Mer Auray

 

Le golfe du Morbihan avec escales

Il fut un temps pas si lointain où cette petite mer intérieure, large de 29 kilomètres, parsemée de soixantes îles et îlots, n'existait pas. Ainsi peut-on voir sur des nombreuses îles des vestiges néolithiques, un tumulus et un cromlech (ci-dessous à droite), dont une partie est aujourd'hui sous l'eau. Le néolithique, ce n'est pas si vieux, de 4500 à 2000 avant JC, le golfe du Morbihan est donc une "construction" très récente. Un certain nombre d'îles du reste ne le sont qu'à marée haute, alors qu'à marée basse, elles sont reliées par des rochers ou des bans de sable, au continent ou à d'autres îles.  Beaucoup de ces îles sont privées, Danièle Darieux, les Mulliez et d'autres sont ou ont été propriétaires d'îles. 

P 20180602 091747 vhdr auto P 20180602 100116 vhdr auto P 20180602 160600 vhdr auto P 20180602 155319 vhdr auto P 20180602 155554 vhdr auto

 

La première escale est à l'île d'Arz, 4h30 pour découvrir cette île de 5km de long sur 3 de large. Je choisis de la découvrir par le sentier côtier (pas balisé), et j'aurai ainsi le temps de faire les trois quarts de son périmètre. Lîle est plate, mais la côte est découpée, alternant plages et rochers, marais aussi, faisant un paysage superbe. Comme le soleil est de la partie, la promenade est quasi paradisiaque. Peu d'habitants, beaucoup d'oiseaux et animaux, et un joli moulin à marée du 12ème siècle, restauré en 2000 (photo de gauche).

P 20180602 104200 vhdr auto P 20180602 113615 vhdr auto P 20180602 110713 vhdr auto P 20180602 123147 vhdr auto P 20180602 103841 vhdr auto

 

L'île aux Moines est un peu plus grande, 6 km sur 3,5, mais surtout un peu plus habitée (600 habitants à l'année, 6 à 10000 pendant l'été), un peu plus balnéaire et un peu moins authentique, du moins sur ce que j'ai pu en voir. L'escale n'aura pas duré deux heures, autant dire qu'à pied la découverte a été partielle. J'y ai vu une belle plage de sable surmontée de cabines de bains colorées, appelées "niniches", du nom des friandises en vogue à Quiberon, un port pittoresque, une côte découpée.

P 20180602 162505 vhdr auto P 20180602 163244 vhdr auto P 20180602 165908 vhdr auto P 20180602 173048 vhdr auto P 20180602 162948 vhdr auto

 

Vannes et des environs

Vannes est une fort jolie ville, remarquable par sa place Gambetta qui fait face au port de plaisance, ses ruelles aux multiples maisons à colombage, ses remparts, et une certaine atmosphère.

P 20180603 100518 vhdr auto P 20180603 102252 vhdr auto P 20180603 102437 vhdr auto P 20180603 104337 vhdr auto P 20180603 105348 vhdr auto
place Gambetta vieux quartier cathédrale St Pierre remparts vieux quartier

 

En partance vers l'est, le premier arrêt est pour le site de la pointe d'Arradon, en face de l'île d'Arz. Puis, je traverse le très beau marais de Pen en Toul. Malheureusement, le sentier touristique est fermé, la balade promise de 3 km n'aura pas lieu. Au bout, est la station balnéaire de Larmor-Baden, et surtout son port, qui propose un accès en bateau à l'île de Gavrinis, pour visiter le caïrn du même nom.

Le golfe compte une soixantaine d'îles. Mais à l'époque des hommes des mégalithes, entre 4000 et 2500 avant JC, le golfe n'existait pas. La terre s'étendait de 6 à 8 km au-delà de sa limite actuelle, et le cairn de Gavrinis, qu'on voit de loin sur son île, était sur la terre ferme, en pleine campagne. Ce cairn est une rareté, par ses dimensions (le couloir intérieur fait 13 mètres), aussi parce que la partie en terre et pierre qui recouvre le dolmen est restée intacte, en raison sans doute de sa situation sur une île (le golfe s'est créé autour de 2000 avant JC), et par un riche et remarquable graphisme qui décore les pierres le long du couloir. On n'en connait pas la signification, et on ne la connaîtra jamais. Peut-être n'était-ce que pour faire beau ?

Pour la fin de la journée, direction Bono et son vieux port. Endroit pittoresque s'il en est, surmonté par deux ponts, l' ancien, suspendu, dont la première version date de 1835, et le moderne, vieux de quelques décennies à peine.

P 20180603 144922 vhdr auto P 20180603 150231 vhdr auto P 20180603 130040 vhdr auto P 20180603 162704 vhdr auto P 20180603 163356 vhdr auto
le caïrn vu de la mer entrée du cairn marais Pen en Toul port de Bono rivière Bono

 

Nantes

P 20180604 135657 vhdr autoL'ancienne capitale des ducs de Bretagne est riche d'un grand passé. Ses beaux quartiers, son patrimoine historique en témoignent. Mais ce qui a fait la richesse de Nantes, le commerce, et notamment des esclaves, et les activités maritines, avec notamment la construction navale, n'est plus. L'île de Nantes où étaient installées ces activités, a été reconvertie en zone d'habitation et de loisirs. C'est là qu'on trouve les Machines de l'Ile, dont l'éléphant géant qui nous promène sur l'ancien site des chantiers navals, la galerie des machines, ou le hangar à Bananes où se succèdent des bistrots branchés, avec vue imprenable sur la Loire. On déambule entre l'ancien et le moderne, au-dessus des anciennes cales par des passerelles en acier, grues et rails sont toujours là, les bâtiments, même affectés à d'autres activités, sont restés dans leur jus. Passé et présent se mélangent afin de ne pas oublier ceux qui étaient là avant nous, et qui ont permis que nous soyons là. 

P 20180604 140334 vhdr auto P 20180604 141510 vhdr auto P 20180604 135833 vhdr auto P 20180604 144121 vhdr auto P 20180604 145125 vhdr auto

 

Le château de Nantes est sans doute le monument emblématique de la ville. Le château actuel a été bâti par François II de Bretagne, le père d'Anne, qui deviendra double reine de France, apportant à sa mort la Bretagne à la France. Le château a été plusieurs fois réhabilité, dont ces dernières années, et a une belle allure, enfermé dans ses remparts qui offrent une vue imprenable sur la cathédrale et la Loire. Il renferme le musée de Nantes, fermé le lundi !

Du haut des remparts, on a une belle vue sur la tour LU. La biscuiterie LU a été fondée en 1846 par Jean Romain Lefèvre et Pauline Isabelle Utile. Deux belles tours avaient été construites, dont une très endommagée par la guerre a été démolie. Celle qui subsiste a été restaurée en 1997. Le petit beurre LU est toujours sur le marché, mais la biscuiterie a été moult fois vendue, et appartient aujourd'hui à une multi-nationale américaine.

La cathédrale St Pierre a été commencée en 1434, achevée en 1891, et restaurée après l'incendie de 1972. Le truffeau remplace le granit à l'intérieur, permettant d'élever les voûtes jusqu'à 37,5 mètres de hauteur, plus que ND de Paris. L'église renferme le tombeau de François II, commandé par sa fille Anne de Bretagne en hommage à son père et à sa mère.

Nantes a vu sa prospérité assiste sur le négoce, et notamment la traite des noirs. La ville a décidé de ne pas taire ce passé aujourd'hui choquant, et un memorial a été réalisé sur les quais de Loire.

P 20180604 111315 vhdr auto P 20180604 113019 vhdr auto P 20180604 113805 vhdr auto P 20180604 113958 vhdr auto P 20180604 105305 vhdr auto
château château tour LU cathédrale St Pierre passage Pommeraye
P 20180604 152005 vhdr auto P 20180604 151354 vhdr auto P 20180604 152109 vhdr auto P 20180604 152312 vhdr auto P 20180604 152534 vhdr auto

Le film (30') - version Kizoa (à gauche), version Youtube (à droite)

bretagne sud

bretagne sud