$(document).ready(function(){ $(window).on('scroll', function () { var elmt = $('.from-left, .from-right'); var topImg = $('.from-left, .from-right').offset().top; var scroll = $(window).scrollTop(); $(elmt).each(function() { var topImg = $(this).offset().top - 300; if ( topImg < scroll ) { $(this).css("transform", "translate(0,0)"); $(this).css("opacity", "1"); }; }); }); });

Les Andelys et Château-Gaillard

Bande andelys
Quand la Normandie n'était pas la France, il y avait le Vexin français, aujourd'hui dans les Yvelines et le Val d'Oise, et le Vexin normand, toujours en Normandie, dans l'Eure. Ces appellations sont restées, même si la Normandie n'est plus qu'une région de France depuis 1259. Nous avons passé une longue journée, puisque le retour a eu lieu après 20h30, dans ces terres étrangères, le temps nécessaire pour admirer les belles maisons normandes, le pittoresque village des Andelys, la Seine coulant au pied des falaises de calcaire, se promener et visiter l'impressionnant château Gaillard, pris par Philippe Auguste au vilain Jean sans Terre, frère du défunt et aimable Richard Coeur de Lion.

Les berges de Seine

Départ sur les berges de Seine, devant le somptueux hôpital des Andelys. Pour les amateurs, que nous ne sommes pas, il accueille une maison de retraite, avec vue imprenable sur la Seine. L'hôpital St Jacques a été créé au XIIIème s., en dehors des enceintes de la ville, pour accueillir les pèlerins de Compostelle. Il est reconstruit au 18ème s. par le duc de Penthièvre, petit-fils de Louis XIV et de la Montespan, bienfaiteur de la région. La chapelle avec son énorme dôme est spectaculaire (visite seulement à l'occasion des Journées du patrimoine), et s'admire des bords de Seine ou du haut de la falaise.

En continnuant sur la berge, nous  admirons de belles maisons normandes, avec colombages, et chaume pafois, placées entre falaise et fleuve. l'endroit est de pure beauté.

Vers le Mont Pivin

2017 08 16 11 33 01A la fin du chemin, direction NO vers le bois de la Hogue puis le bois du Thuit. Au bout, la source St Martin et un long lavoir. Il y avait à l'origine une chapelle dédiée à St Martin, aujourd'hui disparue. Le lavoir a été construit peu après la démolition de la chapelle, vendue comme bien national après la révolution. Long de 20 mètres, son toit à deux pans repose sur 14 piliers en bois posés sur des socles maçonnés. Laissé à l'abandon pendant de nombreuses années, ce lavoir privé est aujourd'hui en cours de restauration.

Marchant alors vers l'est, nous arrivons à la mare Cotret, mare naturelle utilisée par l'homme depuis des milliers d'années. Il n'en reste plus grand-chose aujourd'hui. Au hameau Noyers, encore de belles demeures, parmi elles la splendide ferme Goethals, ancien monastère du XIIème siècle. Un peu plus loin, la mare Marion, plus grande que la précédente.

Encore quelques centaines de mètres, nous arrivons au sommet du Mont Pivin (135m!), où la vue panoramique sur Château-Gaillard, Les Andelys et la vallée de la Seine est à couper le souffle. Elle inspirera notre pique-nique.

maison à Noyers

ferme Goethals

mare Marion

vue du Mont Pivin

Les Andelys

On ne dira pas que la descente vers les Andelys était périlleuse, mais les sujets au vertige peuvent y éprouver quelques difficultés. Elle a offert une vue formidable sur l'hôpital des Andelys, la Seine et l'île du Château, le village des Andelys et Château-Gaillard.

Arrivés aux Andelys, on aurait pu croire que c'en était terminé, il ne restait plus qu'à aller visiter le vieux château fort. C'était sans compter sur l'esprit tortueux d'Alain, amateur des grands huit, qui n'a pas hésité à nous faire marcher plein est, et de transformer les 500 mètres qui nous séparaient du château en 8 kilomètres. Mais la découverte des Andelys le valait bien, avec sa voie sur berge riche de belles et grandes demeures, sa collégiale et son église, ses vieilles maisons normandes à colombage.

Château Gaillard

2017 08 16 16 56 17 1On se rappelle tous de Guillaume le Conquérant, qui en 1066 conquiert l'Angleterre. Un siècle plus tard, Richard Coeur de Lion, fils de Henri de Plantagenet, descendant de Guillaume, et d'Alienor d'Aquitaine est roi d'Angleterre et duc de Normandie. La France voudrait bien annexer cette région aux bords de ses frontières, par laquelle passe nombre d'envahisseurs. Le roi de France Philippe Auguste profite de l'absence de Richard pour entamer la conquète de la Normandie. Mais Richard revient, bat les français à Fréteval, conclut un traité avec eux, aux termes duquel Richard concède à Philippe-Auguste les deux places fortes de Gaillon et de Vernon. Fragilisé, il décide d'en construire une nouvelle, ce sera aux Andelys, sur un éperon rocheux dominant la Seine du haut de ses 90 mètres. En un an, Château-Gaillard est construit.

Richard meurt en 1199, et son frère Jean sans Terre lui succède. Aubaine pour Philippe Auguste, qui reprend l'entreprise de conquête du duché. En 1204, la forteresse de Château Gaillard est la dernière à tomber, après un siège long et douloureux, la famine ayant fait de nombreuses victimes, notamment parmi la population réfugiée dans la basse cour.
Ce n'est pas la faim qui fera tomber la forteresse. Les français réussiront à y pénétrer par les latrines selon la légende, par une fenêtre basse plus vraisemblablement.

La Normandie sera ensuite annexée à la France.

Epilogue

Quand on aime l'histoire, les beaux paysages, l'architecture, la photo, on ne peut que traîner dans de pareils circuits. Les 16 km ont été parcourus en ... 9 heures. Avec la p'tite mousse de fin de rando, c'est à 20h40 que nous fûmes au Chesnay. Et voyez dans quel état !

Nous

Diaporama

Parcours

vexin normand vexin Eure