Autour de Fourges

Bande fourges
Fourges, avec son magnifique moulin restaurant, c'est un grand classique, c'est de là que nous partons cette fois, avec un parcours annoncé à 80% inédit par Alain, le meneur du jour. Il nous avait promis l'absence de neige et de tsunami, la promesse a été tenue.  

Fourges

Au bord de l'Epte, Fourges est un agréable village de 800 habitants, une des 14 communes qui constituent celle de Vexin-sur-Epte. Son monument majeur est son moulin, beau bâtiment aujourd'hui transformé en restaurant. Ce site classé a été construit au XVIIIème s. dans le style du Hameau de la Reine à Versailles. Hilary Clinton y déjeune en 1996, tout comme Pierre Richard à l'occasion du tournage "La cavale des fous", et "La grande vadrouille" à utilisé sa grande roue.

Tout près du moulin, on passe devant un château. On n'en dira pas plus, je n'ai pu trouver sur Internet que son image sur une vieille carte postale, mais rien sur son histoire, sur aucun site, pas même sur celui de la commune de Fourges.

L'église St Pierre date des 12ème et 14ème s.

 

de Fourges au Bosc Roger

Parcours délicieux à la sortie de Fourges, qui nous fait longer l'Epte pendant quelques centaines de mètres. Un petit tour dans les bois avant Casny, et la montée vers le nord. Après deux kilomètres de plaine, c'est le bois de Baquet, et l'arrivée au Bosc Roger, petit hameau dépendant de la commune de Fourges. Un nommé Bourg Roger (1648-1699) s'est installé ici en son temps.

Bus Saint Remy

Quelques kilomètres au nord du Bosc Roger, Bus Saint Rémy est un petit bourg rural, marqué par son manoir en léger contre-bas, annoncé par des panneaux descriptifs. Si on les en croit, ce manoir des XVème et XVIème s. aurait accueilli Blanche de Castille à l'occasion d'une visite faite à la toute proche abbaye du Trésor. Seulement à l'époque de la construction du manoir, la reine Blanche, comme on sait maman préférée de St Louis, était morte et enterrée depuis belle lurette. Sans doute le manoir a-t-il été bâti sur les restes d'un château médiéval, une des tours d'angle en étant peut-être la trace. 

Curieux comme doit l'être un randonneur un tant soit peu attiré par la culture, nous avons franchi l'entrée du domaine nobiliaire, qui semblait désert, sans barrière ni portail, et sans autre écriteau. Mal nous en a pris, comme raconté dans l'encart de droite.

Dsc 0241 Dsc 0246

 

 

Haro sur les marcheurs ! 

Quand nous fûmes au pied de l'auguste manoir,
l'occasion, le goût des vieilles pierres, et aussi
le diable sûrement nous poussant,
nous entrâmes dans l'enceinte, et prirent des photos.
La patrone arriva, vertement nous gronda.
Bien conscients de l'atteinte à la propriété,
nous fîmes nos excuses à la dame en colère.
Mais rien ne put apaiser la baronne ulcérée
de voir dans sa courette des marcheurs mal élevés.
Qui donc vous a élevés, bande de non éduqués,
venus ici sans droit, accompagnés d'un chien.
Rien n'pouvait apaiser la furie indignée
qui dans un autre temps n'aurait pas hésité
à rouer de bons coups de pareils manants.
C'est donc tout marris que nous quittâmes les lieux,
mais en ne jurant pas qu'on n'nous y prendrait plus.

Bus st remy manoirUn site nous dit que le manoir a été reconstruit entre 1530 et 1550 pour la famille d'Ambezu. Thomas de Bosmelay, baron d'Auffay le rachète en 1801. Il devient ensuite manoir d'une exploitation agricole dès le XVIIème s., comme le montre la photo ci-contre, avant d'être racheté sans doute assez récemment par la propriétaire que nous avons eu l'heur de rencontrer.

La fin du parcours se passe dans un joli paysage de plaine, un peu vallonné, aux couleurs de l'automne comme il se doit au mois de novembre.

Le film

 

rtt 2017 fourges

 

Le parcours

 
 

vexin Eure vexin normand