$(document).ready(function(){ $(window).on('scroll', function () { var elmt = $('.from-left, .from-right'); var topImg = $('.from-left, .from-right').offset().top; var scroll = $(window).scrollTop(); $(elmt).each(function() { var topImg = $(this).offset().top - 300; if ( topImg < scroll ) { $(this).css("transform", "translate(0,0)"); $(this).css("opacity", "1"); }; }); }); });

Randonnées en Lozère

Bande lozere
Une semaine à Bagnols-les-Bains pour cinq randonnées autour ou dans les Monts Lozère. Cela devrait rappeler des souvenirs aux participants de septembre 2016, eh oui! déjà, du Chemin de Stevenson de Chasseradès à St Jean-du-Gard.

L'hôtel Les Chemins de Francis fait partie de l'association hôtelier-randonneur. Il y en a une douzaine en France, qui obéissent au même concept : hôtel familial, où les tâches sont partagées entre l'épouse et le mari, qui gèrent ensemble l'hôtel et animent des randonnées quotidiennes.

Départ à 9h, début de rando à 9h30, retour à l'hôtel entre 16 et 17h, puis bains soit à l'hôtel (sauna, piscine à jets, jacuzzi) ou à l'Etablissement thermal voisin. Vingt huit randonneurs répartis en deux groupes, menés l'un par Laurent, patron de l'hôtel, l'autre par Patrick, guide de moyenne montagne rattaché au Parc National des Cévennes. Laurent nous aura magistralement guidés, délaissant les chemins pour traverser forêts et prairies au jugé, et nous faisant partager l'amour de son pays natal et ses connaissances de sa flore et de sa faune.

Une belle semaine

Tous les jours une rando différente, bien sûr.

Départ pas très loin de Bagnols lundi, pour une belle rando campagnarde et forestière. En cette fin octobre, les paysages sont sublîmes, illuminés de toutes les couleurs de l'automne, du jaune au vert en passant par l'orange et les bruns. Le soleil est bien présent, qui ajoute son grain de lumière, et quand la pluie arrive inopportunément au moment du déjeuner, un vénérable four à pain nous abrite au hameau de Masseguin (2 habitants), et nous réchauffe par la flambée que nous concocte Laurent.

La finalité de la rando de mardi est la découverte des Sources du Tarn. Paysage totalement différent toute la journée, nous sommes dans les monts Lozère, au-dessus de 1000 mètres. Le sol est recouvert de bruyère et de rochers, le regard porte à l'infini, on peut apercevoir au loin le Mont Aigoual, les Alpes, l'Aubrac, les Causses Méjean et le Larzac. Pour les reconnaître, il suffit d'écouter Laurent. Le temps est beau, presque chaud parfois, assez pour que le pique-nique se prolonge par une sieste au soleil.

On rentre dans le dur mercredi, en atteignant le sommet de mont Lozère, le Finiels, 1699m, où le chemin est borné de montjoies qui servent de repères aux marcheurs aventureux, et en se baladant ensuite sur un chemin de crête. Le temps était plus plaisant que lors de mon chemin de Stevenson en 2016, moins de vent, mais la bruyère n'était plus en fleurs et les couleurs moins changeantes. Sieste au soleil encore après le pique-nique, il n'y en aura plus d'autres.

Jeudi, c'est le tour des villages. Il y a 60 000 habitants en Lozère, ce qui est très peu, le chef-lieu, Mende, en compte 12 000, et les villages sont très dispersés et peu peuplés. Auriac d'abord, avec quelques jolies maisons bien restaurées, Oultet ensuite, où nous avons déjeuné dans le four à pain qui fait aussi office de clocher de tourmente. Une flambée nous a réchauffés, et a grillé les châtaignes judicieusement apportées par Laurent.

Vendredi, départ du col du Goulet. Marche sur la crête, village de Felgeas, pour terminer par le château-fort du Tournel (détruit lors des guerres de religion) et le village de St Jean-du-Tournel.

Il ne restait plus, après les passages quotidiens aux bains de l'hôtel (piscine à jets, jacuzzi, sauna), qu'à aller déguster le traditionnel aligot.

Ce fut une belle semaine, bien dans l'esprit randonneur, dans un milieu naturel somptueux et des gens très sympathiques.
Img 3841r

Le film (20')

 

Une semaine de randos en Lozère

 

voyages